FANDOM


Général

Project Spark est un éditeur pour créer et partager ses propres jeux, ou jouer à ceux des autres créateurs.
C'est un service de création de jeu pour la Xbox One et Windows 8.1 / 10, développé par Team Dakota et publié par Microsoft Studios. Le projet a été annoncé pour la première fois pendant la conférence de presse de Microsoft à l'E3 2013.
Dans Project Spark, l'utilisateur dispose d'outils permettant de créer des jeux vidéos personnalisés et autres applications numériques, avec une compatibilité multi-plateforme. Le jeu vise à combler l'écart entre le game design et les créateurs amateurs grâce à son langage de programmation visuel qui rend le processus simple et rapide, tout en restant puissant et capable de donner vie à l'imagination de ses utilisateurs.

L'éditeur a été conçu pour être dirigé par sa communauté : l'utilisateur était capable de télécharger le travail partagé par les autres utilisateurs, d'y jouer, et vice versa. Cependant, le service en ligne a été retiré le 12 août 2016, et il n'est donc plus possible de télécharger les niveaux des autres joueurs ou de partager ses propres niveaux, à moins d'utiliser le logiciel tiers SparkShare.
En outre, il existe un mode campagne appelé Quête de champions, qui est un exemple fourni par les développeurs de ce qui peut être créé avec Project Spark.
Il y a aussi une expérience solo dans le mode Crossroads, qui ressemble à une aventure d'un livre dont vous êtes le héros. Le joueur est invité à prendre des décisions qui façonnent le jeu, tel que choisir le moment de la journée et les quêtes. Ce mode existe pour aider les joueurs à débuter la création en permettant de faire un jeu sans demander une contribution importante de la part du joueur.


Environnement

Quand il commence un nouveau projet dans le mode Partir de zéro, un monde plat et comportant seulement un joueur humain est présenté à l'utilisateur. De là, il peut sculpter le paysage, peindre des textures, placer des accessoires (personnages, bâtiments, etc.).

Des formes diverses sont offertes pour sculpter, selon l'action sélectionnée (Agrandir, Ajouter, Douceur, Plateau et Mettre en cube).
L'outil de peinture permet d'appliquer la texture choisie au terrain, changeant ainsi la texture par défaut (des hexagones brillants) en herbe, sable, pierre, etc. Cet outil dispose d'une programmation intelligente qui reconnait l'endroit qu'il peint. Par exemple, il sait quand il peint le côté d'une falaise et s'y adapte en changeant la texture de façon dynamique.
L'outil de biome est similaire à l'outil de peinture en cela qu'il peint l'endroit ciblé avec certaines textures, mais de plus il génère aléatoirement des accessoires du même thème que la texture. Par exemple, le biome Forêt ne va pas que peindre de l'herbe et des fleurs, mais aussi placer des arbres, écureuils, buissons et rochers. Changer la dimension de l'outil biome permet, outre de couvrir des surfaces plus ou moins grandes, de placer des accessoires plus ou moins grands.


Cerveaux

Les cerveaux sont l'approche de Project Spark vis-à-vis de la programmation visuelle, et sont essentiellement des blocs de code affectant des tâches, fonctions et propriétés à tous les accessoires du jeu. En modifiant un cerveau à l'aide d'un système de vignettes (appelées tuiles), l'utilisateur est capable de définir le comportement d'un objet, comme une roche qui peut alors suivre le joueur si elle le détecte ; ce qui fut le premier exemple montré lors de l'E3 2013.

Certains objets ont un cerveau prédéfini basé sur ce que l'on pourrait attendre de l'entité. Les gobelins attaquent le joueur et les oiseaux s'envolent à son approche, mais ces cerveaux peuvent être modifiés complètement, les gobelins peuvent être rendus passifs, ou amicaux, ou même agir à la façon d'un oiseau et s'envoler ; les possibilités semblent infinies. Transformer le personnage jouable permet de modifier entièrement l'expérience de jeu, en changeant quel bouton permet de sauter, la façon dont la caméra fonctionne, ou ce que le personnage peut vraiment faire.

Le système de code qu'utilisent les cerveaux, appelé Kode, est basé sur les mots When (Quand) et Do (Faire). Donc pour programmer un cerveau, l'utilisateur spécifie des conditions, et QUAND elles sont réunies, le programme FAIT alors une tâche. Par exemple, WHEN le bouton A est appuyé DO sauter. On peut aller encore plus loin en disant, WHEN le bouton A est appuyé et je suis à terre DO sauter de 2 mètres au-dessus du sol.


Communauté

Project Spark dispose de fonctionnalités de partage des créations à travers le monde. L'utilisateur peut ainsi publier ses niveaux, mais aussi ses cerveaux et assemblages d'accessoires. Depuis l'arrêt des services en ligne, il n'est plus possible d'accéder au contenu de la communauté, à l'exception de ce qui a été publié sur SparkShare, un logiciel de partage créé par un membre de la communauté.
Les aspects créatifs de Project Spark se transportent au mode solo, étant donné que tout ce qui est disponible dans la communauté, est aussi modifiable par le joueur. Les utilisateurs peuvent télécharger ce qui vient de la communauté et y apporter leur touche personnelle, et publier le résultat en tant que remix. Ces changements sont représentés dans le système de lignée, qui montre le niveau original, et la quantité de modifications effectuées par le remixeur.

Tout ce que la communauté publie est sujet aux votes et peut être mis dans les favoris, ce qui permet aux niveaux les plus populaires de se frayer un chemin en haut des listes, afin qu'il soit simple et rapide de trouver le meilleur contenu de la communauté. Les notes et favoris ne sont cependant pas le seul critère de filtrage des créations, on peut aussi chercher des jeux par genre spécifique, ou avec certaines balises qui peuvent être mis par le créateur lors de la sauvegarde du niveau.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.